Un blog d’expression pour tous les joueurs de casinos

A l’époque, je suis sorti dîner un soir avec mon ami d’enfance, Mark, et, après avoir fini de manger, tous nos potes nous ont dit : “Allons jouer au poker !”. Mark, est sorti devant moi, et a pensé que c’était facile. Innocent que je suis, je l’ai aussi pensé à vrai dire J

Quelques semaines plus tard, je suis passé devant une salle de poker et j’ai pensé « Oh ouais, je vais faire un saut, c’est juste un peu d’amusement ». Et j’ai perdu. Je voulais seulement dépenser 20 ou 30 dollars. J’ai perdu cela et je me suis dit : “Non, je vais mettre 20 dollars de plus, je vais le regagner”. Et c’est à peu près tout.

Une fois que j’ai commencé, j’ai découvert que je ne pouvais pas m’arrêter. J’ai très vite cessé d’en profiter. Au fur et à mesure que l’argent que j’avais perdu augmentait, mon besoin de le récupérer augmentait avec lui. Et je suppose que plus ces pertes étaient importantes, moins j’étais en mesure de le dire à qui que ce soit.

Est-ce que je voulais dire aux gens ce qui se passait ? Absolument, je l’ai fait. Mais j’avais si peur d’admettre ce que je faisais. Si peur de me confronter aux jugements des gens qui ne peuvent pas comprendre, lorsqu’ils n’ont jamais goûté à ce plaisir.

Je sais qu’un nombre incalculable de fois j’ai dépensé de l’argent destiné à sortir dîner, ou même simplement pour acheter le déjeuner. Pendant des mois, mon petit déjeuner et mon déjeuner se sont réduits à des biscuits du salon de thé et du café, parce que je pouvais les obtenir gratuitement.

Ce qui m’a poussé à demander de l’aide, c’est que mon partenaire de l’époque m’a interrogé au sujet de l’argent qui n’était pas là où il devrait être. J’ai arrêté, et au bout d’un mois, j’ai recommencé à jouer, j’ai rechuté et ainsi de suite.

A aucun moment, je n’ai pu m’arrêter volontairement, j’ai dû me faire forcer la main à chaque fois. J’avais tout perdu à ce moment-là, et j’avais vraiment l’impression d’avoir touché le fond et qu’il n’y a nulle part où aller maintenant.

L’impact du jeu sur moi-même ? Le plus grand était le stress. J’avais cet énorme secret qui pesait sur moi. La façon dont je me voyais a considérablement changé au cours d’une période de temps. Je suis devenu très doué pour mentir, même je dirais extrêmement doué pour mentir, et cela m’a fait peur. La rupture de la confiance, surtout lorsque vous rechutez et que vous rechutez de nouveau, je suis sûr que les membres de votre famille commencent à dire « puis-je vous faire confiance à nouveau ? ».

Cela fait maintenant onze ans que j’ai quitté le poker, et pendant les 10 premières années je considère avoir fait de la marche du sommeil.

Je suppose que l’étape suivante pour moi à partir de ce moment-là était d’accepter que je n’étais pas une mauvaise personne, que je n’étais pas une personne monstrueuse qui avait fait toutes ces choses terribles. Je peux passer à autre chose.

Je cherchais quelque chose à faire, qui pourrait faire une différence. Et j’ai commencé à écrire à ce sujet. J’ai commencé à m’impliquer dans les médias sociaux, et ça s’est vraiment développé à partir de là, ça a fait boule de neige.

Mon site web, qui est Bingoland, c’est essentiellement un blog. J’écris sur l’industrie, j’écris sur le jeu. Et pour être honnête, je suis honoré que quelqu’un vienne me voir et me dise « Regarde, j’ai un problème ». C’est quelque chose que je n’ai jamais été capable de faire. « J’ai un problème, j’ai trouvé votre site, pouvez-vous m’aider ? » Avec plaisir, me dis-je, bien content au fond de mon siège J

Si quelqu’un joue en ce moment, je dirais qu’il y a du soutien. Il y a beaucoup de gens qui ne jugeront pas, et il y a tellement de services maintenant qui peuvent aider. Il y a toujours une issue ; votre vie ne s’arrête pas quand vous arrêtez de jouer au poker. Ce n’est que le début pour le récupérer.

Si quelqu’un joue en ce moment, je dirais qu’il y a du soutien. Il y a beaucoup de gens qui ne jugeront pas et il existe maintenant tellement de services qui peuvent aider les gens en difficulté.

Il y a toujours une issue dans cette histoire : votre vie ne s’arrête pas quand vous vous arrêtez de jouer au poker. Ce n’est que le début pour le récupérer.

En effet, lorsque vous vous arrêtez de jouer, vous devez ré-adopter un certain mode de vie qui peut parfois être difficile à mettre en place lorsque l’on a perdu très vite ses habitudes quotidiennes malheureusement….